Nous voulons garantir que le coût de notre intervention soit directement proportionné à son ampleur.

Honoraires

Principe d’intervention financière

Nous voulons garantir que le coût de notre intervention soit directement proportionné à son ampleur. L’expérience montrant que la fixation d’un forfait se révèle fréquemment moins conforme aux intérêts du client, nous appliquons le mode de tarification horaire. Le tarif horaire est propre à chaque avocat et est déterminé et réévalué régulièrement en fonction de son expérience et de son niveau de spécialisation.

Maîtrisés et fixés avec la juste modération imposée par le Code judiciaire, nos tarifs horaires sont comparativement attractifs au regard de ceux généralement pratiqués par les avocats spécialisés. Dans la mesure où l’expérience montre clairement, comparaisons à l’appui, qu’un tarif horaire unique, d’une part, défavorise financièrement le client et, d’autre part, incite l’associé à prester moins, chaque avocat a son propre tarif horaire, en fonction de son expérience et de la qualité de son travail. Les montants sont en principe de 50 à 125 euros pour un stagiaire ou collaborateur et de 130 à 220 euros pour un associé. Cela correspond à un tarif horaire moyen de 130 euros.

Le taux horaire appliqué peut faire l’objet d’une convention particulière, liée par exemple à l’importance du dossier ou le degré d’urgence. Par ailleurs, si la tarification horaire est la règle, il peut néanmoins être convenu d’un autre mode de tarification dans le cadre d’une convention particulière en fonction des besoins.

Notre réputation, le niveau de professionnalisme et d’exigence de notre cabinet et les excellents résultats que nous obtenons pour nos clients (plus d’informations sur notre page « atouts ») nécessitent une actualisation permanente de nos connaissances et de nos importantes ressources documentaires en fonction de l’évolution constante de la législation, de la réglementation, de la jurisprudence, de la doctrine, etc. Nos honoraires englobent cet investissement constant.

Pour réduire le coût de leur intervention, le risque est grand que les avocats réalisent leurs analyses juridiques et libellent les moyens de défense trop rapidement et sans recherche doctrinale et jurisprudentielle approfondie. Dans ce contexte, l’opportunité de faire appel à des spécialistes par ailleurs universitaires apparaît très clairement. En effet, par leurs interventions régulières, écrites ou orales, lors de colloques et conférences et ouvrages, de tels spécialistes sont naturellement tenus d’être au fait de la doctrine et de la jurisprudence. Or, ce travail de formation permanente n’est pas facturé dans le cadre des dossiers.

Enfin, nous ne poussons jamais à la consommation : nous ne recommandons aucune prestation, démarche ou procédure inutile ou vouée à l’échec.

En tout état de cause, il est, à nos yeux, essentiel que la question du coût de notre intervention bénéficie d’une réelle transparence. Dès lors et afin d’assurer la prévisibilité du coût de notre intervention :
– nous communiquons systématiquement nos principes de facturation préalablement à toute intervention ;
– nous adressons régulièrement à nos clients des états d’honoraires intermédiaires et des demandes de provisions ;
– notre secrétaire peut indiquer à tout moment l’état des prestations et de la facturation ;
– nous nous tenons à la disposition de nos clients pour aborder de vive voix cet aspect de la relation de confiance que nous entendons nouer avec eux.